Méchants, riches, et pourtant : pourquoi ne peut-on s’empêcher d’aimer les personnages de la série «Succession» ?